Ouvrir le menu principal

Wikipedia β

  • Normaund de la Graund'Terre Jerri
  • Jèrriais Jèrri
  • Guernésiais Jerri
  • Serkyee Djeri
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais
Bailliage dé Jèrri
La couleu d'Jèrri
(en détail)
L'Êtchusson d'Jèrri
(pus grand)
Où'est qu'est Jèrri?
Langues officielles Angliais, Français (Jèrriais r'connu coumme langue régionale)
Capitale Saint Hélyi
Chef d'êtat Lîzabé II du Rouoyaume Unni
Lieut'nant Gouvèrneux Lieut'nant-Génétha Andrew Ridgway
Bailli Messire Michel Birt
Chef Minnistre Sénateu Ian Gorst
Monnaie louis d'Jèrri (êtchivalent du louis stèrling)
Zone dé l'heuthe UTC (DST +1)
Antiennes Ma Normandie
Dgieu sauve la Reine
Fête nâtionale 9 d'Mai: Jour dé la Libéthâtion
Întèrnet TLD .je
Code à phôner +44-1534

Jèrri est un bailliage ès Îles d'la Manche. Lé Bailliage dé Jèrri contcheint l'île dé Jèrri, et tchiques p'tites îles et rotchièrs à l'entou, l's Êcréhos, les Mîntchièrs, les Pièrres dé Lé et d'aut's.

Jèrri est eune dépendance d'la Couronne tchi n'est pon partie du Rouoyaume Unni ni d'l'Unnion Ûropéenne nitout.

Cont'nu

HistouaitheModifier

À chein tch'i' pathaît, les preunmié pèrsonnes tchi vîsitaient Jèrri 'taient des chasseurs du temps Paléolithique y'a dans les 280,000 ans. Ch'est en tchi, à chu temps-là Jèrri n'tait pon eune île, mais eune manniéthe dé hoummet au mitan d'la grande pliaine où'est qu'est lé Ch'na au jour d'aniet. Viyant qu'i' n'y'avait pon d'mé à s'pather chein tchi s'n allait dév'nîn la Grande Brétangne et l'continnent d'Ûrope, des troupieaux d'bêtes – d's êléphants laineurs, des chèrs, des rhinocéros – soulaient siéthe les saîsons l'travèrs d'la pliaine souôtre lé bouôn pâtuthage. Les chasseurs, ieux, soulaient siéthe les bêtes et i' lus abriyaient dans des caves dans les falaises du hoummet tch'est achteu Jèrri. Nou-s'a dêfoui d's os et d's ôtis des cheins tchi v'naient en Jèrri à chu temps-là à La Cotte dé Saint Brélade. Chein qu'les chasseurs soulaient faithe 'tait d'chasser l's êléphants laineurs amont les vaux du Sud d'Jèrri jusqu'ès falaises dé Saint Brélade. L's êléphants tchiyaient ava et les chasseurs à grîmper ava à seule fîn d'les machacrer.

Mais ches chasseurs n'restaient pon à d'meuther en Jèrri car i' siévaient les bêtes. Les preunmièrs à d'meuther en Jèrri vîntent d'la Grand' Tèrre quand Jèrri d'vînt eune île. La montit y'a dans les 10,000 ans et bétôt Jérri d'vînt un longis d'tèrre quâsîment entouothé dg'ieau. Pouor y'a dans les 8,000 ans la mé montit acouo et Jèrri d'vînt eune île. Ch'est à chu temps-là qu'des fèrmièrs et pêtcheurs crouaîsîtent lé Ruau et vîntent démeuther en Jèrri. Ch'est à craithe qu'i' bâtîtent des cauminnes en bouais au bord d'la mé, mais ch'tait ches fèrmièrs-là tchi bâtîtent les pouquelayes.

Y'avait des systèmes d'organnîsâtion entré les cheins d'Jèrri et les cheins d'la Grand' Tèrre pouor pouver bâti des monuments coumme La Hougue Bie, et y'avait du conmèrce entré les contrées à l'entou.

Les Romains vîntent en Jèrri, mais i' sembl'ye qu'il' aimaient mus lé hâvre dé Saint Pièrre Port en Dgèrnésy. Y'avait sans doute tchique village dans les mielles où'est qu'est Saint Hélyi au jour d'aniet, mais l'archéologie n'a pon trouvé combein grand qu'i' 'taient les bâtisses. Tout coumme nou peut vaie au jour d'aniet les d'lacres d'un p'tit templ'ye Gallo-Romain (un fanum) au Pinnacl'ye ès Landes.

Dans un dotchument du 4e siècl'ye tch'a nom l' Itinnéthaithe d'Antonîn y'a eune liste d'îles à l'entou des côtes du Ch'na tchi contcheint sans doute les noms d's Îles d'la Manche. L'întèrprétâtion est difféthente s'lon lé bord dé ioù'qu nou viage par les côtes et tch'est qu'i' sont les mèrs dêcrits mais i' sembliéthait qu'à chu temps-là Jèrri avait nom en Latîn Andium.

Auprès la tchête dé l'Empithe Romain, Jèrri et les contrées à l'entou 'taient acouo des tèrritouaithes ès tribus Gallo-Romains. I' sembl'ye qu'lé nom d'l'Île à chu temps-là 'tait Angia, ou ofûche Agna.

La Chrêtchienneté fut apportée en Jèrri par Saint Hélyi et d'aut's saints missionnaithes: Méen, Romard, Brélade, Samson, Maglouaithe, Marcou. Duthant l'Mouoyen Âge, y'avait des mouaines et des nonnes tchi d'meuthaient dans des monastéthes ou des p'tites commeunautés ès côtes. Y'avait un monastéthe à l'Île Agouais.

L's Îles d'la Manche duthant l'Mouoyen Âge 'tait souos la contrôle des Ducs dé Brétangne, mais i' sembl'ye qu'des Vikings vîntent colonnîser des parties d'Jèrri pouor l'9e siècl'ye. Ch'est à chu temps-là qu'Jèrri r'chut san nom Norrouais. Nou n'est pon seux entouor l'originne du nom. La fîn du nom vînt d' –ey tchi veurt dithe île, mais y'a des difféthentes théories pouor la preunmié partie du nom. En 933 l's Îles fûtent încorpouothées dans l'Duché d'Nouormandie.

Pouor la fîn du 10e siècl'ye les églyises pârouaîssiales et lus pâraisses 'taient êtablyies. La populâtion d'Jèrri éthait deu monter à tchiques mille gens pouor pouver justifier eune adminnistrâtion d'même. La stabilité et la paix d'l'adminnistrâtion Nouormande sembl'ye aver pèrmîns un dêv'loppement trantchil'ye pouor bein d's années. La Contchête Nouormande d'l'Angliétèrre en 1066 né sembl'ye pon aver disteurbé la vie en Jèrri, mais la s'pathâtion d'1204 copit l'histouaithe dé Jèrri d'la cheinne d'la Grand' Tèrre et d'pis chu temps-là Jèrri a 'té entré ches deux forches Ûropéennes: l'Angliétèrre et la France.

À la siette dé 1204, des fanmil'yes fûtent divîsées et nou-s'eût à décider sus tchi tèrre rester et à tchi rouai rester louoya. Les Constitutions du Rouai Jean sont considéthées la fondâtion du gouvèrnément dé sé d's Îles d'la Manche – mais nou n'crait pon qu'i' y'ait janmais ieu un dotchument d'même. Ch'est en tchi les prîncipes siévies par l'Rouai Jean en gardant la fidélité d's Îlemans fûtent confirmées à la siette par les chartes dé libèrté baillies par les rouais d'auprès – ch'tait en confirmant les Constitutions du Rouai Jean qu'nou-s'avait grée ches constitutions avaû l's années.

En tout cas, l'Vièr Châté fut bâti à Gouôrray sus les vielles défenses à seule fîn d'protégi Jèrri et abrier les Gouvèrneurs tchi fûtent appouaintés.

En 1279 l'Rouai Douard I baillit un sceau à trais léopards au Bailli, v'là tch'est l'originne dé l'êtchusson d'Jèrri.

D'pis 1290 y'a ieu deux baillis pouor les deux bailliages ès Îles. Les Connêtabl'yes et les Vîngt'nièrs sont mentionnés pouor la preunmié fais en 1462.

Lé hèrtchîn entré les cheins du Rouai d'Angliétèrre et les cheins du Rouai d'France continnuait duthant les 13e siècl'ye, 14e siècl'ye et 15e siècl'ye. Duthant l's attaques, nou faîthait sèrvi l'Châté d'Grosnez et les Câtchieaux d'La Trinneté coumme un abri pouor achteu des cheins tchi v'naient saccagi l'Île.

Ch'est au 16e siècl'ye qué nou trouve lé dêv'loppement êcononmique dé Jèrri.

En 1483, lé Pape accordit la neutralité ès Îles duthant les dgèrres entré l'Angliétèrre et la France. Les Îlemans pouvaient don faithe du conmèrce auve les deux bords.

En 1496 lé Pape quémandit qu'l'adminnistrâtion eccliésiastique des Îles sait pâssée d'l'Êvêque dé Coutanches à l'Êvêque dé Salébiéthe, mais rein n'fut entréprîns pouor chenna. Lé Pape annulit chutte quémande en 1500 et c'mandit à la pliaiche lé pâssage d'l'adminnistrâtion à l'Êvêque dé Ouînchêtre. Acouo eune fais rein n'fut fait.

Les Chent'nièrs sont mentionnés pouor la preunmié fais en 1502.

En 1542 lé Gouvèrneux d'mandit ès Êtats d'env'yer deux députés au parlément à Westminster. Des députés n'fûtent pon env'yés.


PolitiqueModifier

parlément d'Jèrri est l's Êtats d'Jèrri, tch'a 51 membres êlus:

Y'a étout:

  • lé Bailli tchi préside
  • Douoyen d'Jèrri (tch'a l'drouait d'pâler ès d'bats mais tchi n'vote pon)
  • l'Avocat-Génétha d'la Reine (tch'a l'drouait d'pâler ès d'bats mais tchi n'vote pon)
  • lé Protchuleux-Génétha d'la Reine (tch'a l'drouait d'pâler ès d'bats mais tchi n'vote pon)

GéographieModifier

 
Les pâraisses dé Jèrri

Jèrri est dîvisé en 12 pâraisses:

Les pâraisses dé Jèrri sont dîvisées en vîngtaines (ou à St. Ouën, tchilliettes).

Connêtabl'ye est à la tête dé châque pâraisse et r'présente la meunicipalité ès Êtats.

ÊconomieModifier

Les pus grand's îndustries sont les finnances, lé tourisme et l'agritchultuthe.

La vaque dé Jèrri est la seule race dé bêtes à cônes pèrmînse en Jèrri d'pis 1789. Lé lait est hardi riche.

La patate Rouoyale est tchultivée dans les côtis.


Taxes et împôtsModifier

MonnaieModifier

 
Chutte machinne à sou donne un chouaix d'billes, Angliaîches ou Jèrriaises

PièchesModifier

Les pièches dé Jèrri ont un portrait d'la Reine, lé Duc, sus la fache.

Les portraits sus l'driéthe des pièches dé Jèrri:

PopulâtionModifier

  • Populâtion (s'lon lé r'censement d'2001) 87 186
  • Populâtion (estînmée au mais d'Dézembre 2004) 87 700


Populâtion historique:
1821: 28,000
1831: 36,582
1841: 47,556
1851: 57,020
1861: 55,613
1871: 56,627
1881: 52,455
1891: 54,518
1901: 52,576
1911: 51,898
1921: 49,701
1931: 50,462
1940: 41,101
1951: 57,310
1961: 63,550 (59,489 sans compter les vîsiteurs)
1971: 72,303 (69,329 sans vîsiteurs)
1976: 74,470 (71,018 sans vîsiteurs)
1981: 76,050 (72,970 sans vîsiteurs)
1986 80,212
1991 84,082


Populâtion par pâraisse (2001):
  • St Brélade 10 134
  • St Cliément 8 196
  • Grouville 4 702
  • St Hélyi 28 310
  • St Jean 2 618
  • St Louothains 4 702
  • Ste Mathie 1 591
  • St Martîn 3 628
  • St Ouën 3 803
  • St Pièrre 4 293
  • St Saûveux 12 491
  • La Trinneté 2 718


Densité d'la populâtion (2004) 760 hab/km2


Originne ethnique ou tchultuthelle (s'lon lé r'censement d'2001)

  • Jèrriais 44 589 (51,1%)
  • Britanniques 30 317 (34,8%)
  • Portûndgais 5 548 (6,4%)
  • Irlandais 2 284 (2,6%)
  • Français 1 522 (1,7%)
  • aut's Bliancs 1 980 (2,3%)
  • Nièrs 255 (0,3%)
  • Chinnouais 145 (0,2%)
  • aut's Âsiatiques 180
  • mêlés et aut's 366

TchultutheModifier

Mangi et baitheModifier

 
Eune bollée d'pais au fou

Viyiz étoutModifier

Lians horsModifier

Y'a acouo d'tchi à vaie ou à ouï entouor
Jèrri
siez la C'meune à Ouitchimédia