Ouvrir le menu principal

Cont'nu


Dùu (Jèrriais Dgieu, Guernésiais Dju, Gyu, Serkyee Dji; lat. Deus) est le noum dounaé où Cryiateu de touot.

Ch'est l'usage de le noumaer itou le Signeu (lat. Dominus) coume âotefeis i sé fesait aplaer Adonaï pa l's Hébreus.

Chutte section fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais
S'lon la Bibl'ye lé Bouôn Dgieu griyit l'Ciel et la Tèrre

Dans les touos vièrs temps, quand les gens prînmitifs né comprannaient pon la natuthe, i' louangeaient les forches dé natuthe: l'ôrage, la , la tèrre, lé solé, la leune... Châque sujet d'la vie dévthait êt' gouvèrné par un dgieu, et les problièmes - la sic'rèche, les tempêtes, les trembliéments d'tèrre... - 'taient êmoûtchis par du hèrtchîn entre les dgieux. Des sacrifices f'thaient pliaîsi ès dgieux.

Les grandes èrligions d'un seul dgieu (Judaisme, Chrêtchienneté, Islam et Sikhisme étout) craient qu'Dgieu est lé c'menchement dé tout et Tout-Piêssant. La Chrêtchienneté toutefais crait qu'Dgieu s'mouontre en trais pèrsonnes - la Trinneté - mais chenna n'veurt pon dithe qu'i' y'a trais dgieux.

L's HébreusModifier

Dùu s'est fait counaîte coume dùu unique à Abrahame, et l's Hébreus sount dévenuns sen peuplle. Ampraés l's avaer faire sorti d'Égypte, en leus fesaunt crouési la Rouoge Mé, i les amenit en Terre prominse.

ChristianismeModifier

Ch'est l'enreit ioù qùi s'incarnit en Jésus-Chrît, qùi feut naé à Béthléème, et qùi mouorit sus la Croués.

IslamModifier

Les Musulmans le noument Allah.

HînduismeModifier

Chutte section fut c'menchie en Jèrriais  


 
Chiva est r'présenté coumme lé Seigneu d'la Danse

Les Hîndous craient qu'i' y'a un tas d'dgieux et d'déêsses - mais ch'est à comprendre en génétha qu'i' n'y'a qu'un pouver divîn et qu'toutes les pèrsonnalités sont d's expressions d'chu pouver. Mais dans la r'ligion populaithe ch'est pustôt les difféthentes pèrsonnalités des dgieux et lus aventuthes tch'attrioquent lé monde ès templ'yes.

Les Dgieux GrècsModifier

Chutte section fut c'menchie en Jèrriais  

Les dgieux des Grècs 'taient preunmiéthement des dgieux prînmitifs d'la tèrre, d'la mé, des giants tch'avaient des bastaudes et avaient à êt' apaîsis par des sacrifices. La philosophie rempliaichit l'vièr système par un panthéon patèrnel: y'avait un grand dgieu piêssant, Zéus, épis eune racachie d'dgieux mains piêssants. Ches dgieux r'présentaient les sentiments et la vie - l'amour, la dgèrre, la sagesse, la mûsique, lé vîn...

Les Dgieux RomainsModifier

Chutte section fut c'menchie en Jèrriais  
 
Janus, lé dgieu à deux faches, donnit san nom au mais d'Janvyi

Lé panthéon Romain r'prannit les dgieux Grècs.

Les Dgieux NorrouaisModifier

Chutte section fut c'menchie en Jèrriais  
 
Odîn est l'chef des dgieux Norrouais

Dans la mythologie Norrouaise, y'avait des dgieux tchi d'meuthaienten Asgard, l'travèrs dé l'ar Bifröst.