Ouvrir le menu principal

Wikipedia β

  • Normaund de la Graund'Terre vin
  • Jèrriais vîn
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais


Eune vèrrée d'blianc vîn

Du vîn est eune bouaisson alcoolique fèrmentée du jus d'vèrjus.

Y'a du blianc vîn et du rouoge vîn, et du rose vîn étout.

Nou tchultive des difféthentes vâriêtés d'vèrjus à seule fîn d'faithe des difféthentes manniéthes dé vîn.

La distill'lie d'vîn fait dé l'ieau-d'vie ou du couongnac.

HistouaitheModifier

À chein tch'i' pathaît, nou-s'avait dêcouvèrt la fèrment'tie d'frits duthant l'Néolithique quand nou-s'avait înventé la pot'tie - probabliément autrément qu'auve du vèrjus car lé vèrjus sauvage n'est pon hardi doux. Mais quand nou c'menchit à tchultiver l'vèrjus duthant l'Âge dé Bronze y'a dans les 5 mille ans dans l'Êst du Mitan, la faîs'sie d'vîn fut transmînse en Êgypte et dans les tchultuthes d'la région. En Chinne, la faîs'sie d'vîn faîthait sèrvi l'vèrjus sauvage dé chu pays-là jusqu'à l'întroduction d'la s'menche dé vèrjus d'l'Âsie du Mitan dans les 200 d'vant l'Christ.

Les Grècs rapportîtent lé vîn en Ûrope et les Romains pliantaient des vîngnes lé travèrs d'l'Empithe - ch'est du Latîn vinum qué not' mot vînt.

La R'ligionModifier

Lé vîn a 'té fait sèrvi dans la r'ligion - l's êffets d'l'alcool ont 'té compathés auve l'înspithâtion r'ligieuse avaû les siècl'yes.

dgieu Dionyse 'tait l'dgieu du vîn et ses mystéthes 'taient célébrés atout du vîn et d'la bouaissonn'nie.

S'lon l'Vièr Testament, Noué 'tait l'preunmié à faithe du vîn. Dans l'Nouvieau Testament, l'preunmié mithacl'ye dé Jésû raconté dans la Bouonne Nouvelle est quand i' changit dé l'ieau en du vîn, ès neuches dé Cana. Au Drein Souper, Jésû dit ès discipl'yes qué l'vîn qu'il offrait 'tait san sang - et la C'meunnion continnue la baithie d'vîn en mémouaithe dé Jésû.

  •   Dauns le tchulte catholique, les syins qùi c'meunient creient qùé le vin 'nn'est pus, mais qù'i n'y pus du Saung du Chrît, qù'il est coume touot chaungi, mais qù'il a co la couoleu et le gouôt dé devaunt la counsécrâtioun, pa'rai.

Viyiz étoutModifier