Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais
Un gondolyi nage des gens à V'nise

transport est un mouoyen d'aller, ou d'tchithier dé qui, d'eune pliaiche à eune aut'. Marchi est eune manniéthe dé transport, mais quand nou pâle dé transport, nou s'avise pustôt d'un boulant.

Y'a du transport à tèrre, du transport en mé et du transport dans l'air - y'a étout du transport souos tèrre dans des tonnelles et des c'mîns d'fé souôtèrrains.

Lé preunmié transport humain 'tait ofûche des p'tits êfants strapés sus l'dos à lus pathents, ou portés dans des pangnièrs, et des vielles gens ou des malades portés sus des chiviéthes à bras.

Quand les gens apprîntent à apprivouaîsi l's annimaux, nou c'menchit à aller à j'va, à chanmeau ou à êléphant. Les j'vaux 'taient faits sèrvi dans la dgèrre et la caval'lie aîdgait la bâtithie d'empithes dans les touos vièrs temps. Lé dêv'loppement du tchéthiot pouor la dgèrre et la commeunicâtion et lé hèrnais pouor lé conmèrce restit la preunmié pièrre d'la sociêté dans bein des pays pouor des mille ans.

baté 'tait fait sèrvi pouor expliôrer et pouor lé conmèrce dans les touos vièrs temps.

Lé preunmié boulant mécannique fut la bike.

La vaituthe (moto) fut dêv'loppée et d'vînt un boulant înmportant dans des pays îndustrialîsés.

Lé transportModifier

Y'a acouo d'tchi à vaie ou à ouï entouor
l'transport
siez la C'meune à Ouitchimédia