Ch't article feut coumenchi en cotentinais

Eune capelle (chapelle) est eune tiote bâtisse espraés faîte pouo la priyire.

La P'tite Chapelle à Saint Andri

Byi souovent, eune capelle est seule. O sert d'annexe pouo l'égllise dé la parouesse. Mais i n'n'avait qùiqu'eunes dauns des câtiâos, ou des maisouns de signeu, qùi f'saient servi par eun praête aroutinaé.

Dauns eune graund égllise coume eune cathédrâle ou une basouoque, eune capelle est eun morcé du touot, ente déeus murâles, d'aveu eun' âoté.

Lé roué Saint Louis fit la prémyire sainte capelle, qùi bâtit dauns sen câté de roué, à Paris. Ch'est eune capelle qù'i vouolit pouor archeveî eun miotin de la Couorone d'épènes. I s'en trouve itou déeus âotes saintes capelles, és câtiâos de Vincennes et de Saint-Germain-en-Laye.

I fâot paé maunqùi d'alaer veî la petite Capelle, à Saint-Aundré-de-la-Poum'maie, à Gùernesey. Ch'est eune reide pétite capellette, assaez barrasène, et touote cou'erte d'eun caracot de coqùilles dé calicocos, de fllies, etc, ĥalaés de la . Viyiz l'image >>>.

Chutte section fut c'menchie en Jèrriais


Eune chapelle est étout eune églyise Méthodiste. Les gens d'chapelle (ou les chap'lains) sont les Méthodistes.

Ch'te section est écrite en cotentinais

D'où vyint chu mot ?Modifier

Capelle vyint du latin capella. Chu noum avait 'taé dounaé à la capelle palatène du demaine d'Aix-la-Capelle (chute pllèche-ilo n'tait mais qu'Aix [lat. Aquas] devaunt que la graund capelle feut bâtie). Ch'est coume cha qu'o feut dite, rapport à euné relique dé la chape (capa) de Saint Martin.

Viyiz étoutModifier

Y a co' de quei à vei' ou à ouï' entou'
les chapelles
sus les Coumuns à Viquipédie