Vent

Frouque
Chût article fut coumenchié en normand bel-écrit Inkwell icon - Noun Project 2512.svg

Le vent est eune forche de remuerie de l'air. Ch'est deû à eune affaire de pression atmosphériques. Pour se mouver, le vent se déplèche des pressions hautes et s'en va sus les pressions pus basses.

Il vente.

Selon le temps qu’il fait, il peut se changier et se forchir reide fort, coume eune tempête.

Mannyires/Manniéthes dé ventModifier

Le vent prend pusuurs noums, d'où qùi vyint :

  •   Vent d'amount. Ch'est quaund le vent vyint du levaunt, ch'est eun vent d'êt. Parfeis itou cha put iête lé vent du nord.
  •   Un vent d'amont veint du nord, du nord-êt ou d'l'êst.
  •   Aen vent d'amaont - vent du nord, nord-est ou est.
  •   Vent d'ava. Ch'est quaund i vyint du su.
  •   Un vent d'ava veint du sud, du sur-vouêt ou du vouêt. Lé vent est bas quant i' vente du sud ou du seur-vouêt.
  •   Aen vent d'ava - vent du sud-vouest, vent d'enviaers lé pertu à iaoux

et itou :

  •   Vent de vouêt. Vent qùi vyint du vouêt. Quaund que no-z-est juqùi sus les falaises dé Jobouo, dauns la Ĥague, ch'est le vent envyiaé d'Âorgny.
    • Ainchin, les vouêties sount des couops de vents, qui rabachent, en venaunt du vouêt.
    • Itou, eun vouêtin est eun petit vent de vouêt.
  •   Un vouêteunme est un fort vent du vouêt. Quand l'vent s'avouêtit, i' c'menche à venter d'par l'vouêt.
  •   Aen vent du vouest
  •   Vent de suêt. Vent qùi vyint du suêt, ente lé su et l'êt.
  •   Vent de nordêt. Vent freid qùi s'en vyint du nordêt, ente lé nord et l'êt.
  •   Vent de norouêt. Vent freid qùi s'en vyint du norouêt, ente lé nord et le vouêt.
    • Si i devyint de graunde forche, ch'est eune anorouêtie (  nordvouess'tôine ou nordvouess'tin).

et pouor finin :

  •   Anordie. Ch'est le noum du vent qùi du nord.
    • Si i se forche, à décônaer l's âomâles, ch'est eune anordaêtie.
  •   Lé vent est haut quand i' vente du nord.


Chutte section fut c'menchie en Jèrriais  

Et s'lon sa forche:

DitonsModifier

JèrriaisModifier

  • paîsson n'mord quand l'vent est nord.
  • Les vents d'amont sé lèvent et s'couochent auve les moutons.
  • Des vents d'sud, quouaiqu'i' n'tchaie pon d'plyie – prannez tréjous vouot' paraplyie.
  • Les mauves portent lé vent à lus coue.
  • i' vente la pé du dgiâbl'ye
  • i' vente la pé d'un orîngna

Viyiz étoutModifier