« Divène Coumédie » : différence entre les versions

 
===Cant VI : Tiers cherc'e, les gloutons===
Amprès s'êt'e r'mins de ses émotions, le narrateu' poursût sen viage oû tiers cherc'e yoù, pataugeant dans eune orde boe sous les abouêments de [[Cherbère]], gisent les âmes ès siens qui furent gloutouniers. Le narrateur y recounaît eune pauvre âme qui le hêle : ch'est Ciacco, un nob'e Florentin. Amprès avei' devisié p'tit temps d'ot li, le narrateu' s'enquiert ouprès de Virgile de cha qu'il en avienra de ches âmes oû moument de la fin des temps, et Virgile li répond selon la conception d'Aristote r'prinse pa' saint Thomas d'Aquin oû sièc'e précédent : il airont de pus grands tourments enco' ca', l'houme étant appeléle àpus separfait quand sen corps est en adéquation d'ot réalisersen parfaitementâme, les imperfectionssiens dequi laeurent mauvaise vie terrestdeulent pou'e serontmaintenant încritesdans leu's âmes mais doudront itout dans lleu'éternités corps amprès le grandDerain Jugement, faità quela lesfin tourmentsdes devienronttemps, grainresquand aira lieu la Résurrection des corps et la réeunification des âmes d'ot leu's corps. I' doudront tréjou's dans leu's âmes, mais à ch'te douleu' vienra s'ajouenre la doulence de l'inharmounie ent'e leu' corps et leur âme.
 
 
Cant VII : Quatrième et chinquième cherc'es, les avares et les couléreux
 
Pluton, que Dante confondait coume tout un chacun oû Méyen Âge aveu' le dieu gré' des ricquèches (ploutos vieut DIRE ricque en grec), accueut le narrateur et sen guide dans le quatrième cherc' e yoù gisent les âmes ès siens qui furent pleins d'avariche.
6 435

modifications